Elevage de bestiaux en France

Index de l'article

L’élevage bovin en France s’organise autour de 2 filières :

• troupeau de races à viande (ou allaitant car les femelles allaitent leurs petits)
• troupeau de races laitières.

Elevage allaitant :

Les veaux élevés « sous la mère » (dénommés ainsi parce qu’ils tètent le lait de leur mère jusqu’au sevrage) donnent de la viande de veau de boucherie (10 %). Les autres veaux (60%) sont élevés plus longtemps pour donner de la viande issue de jeunes bovins ou de taurillons engraissés jusqu’à l’âge de 18 mois environ ou bien issue de bœufs et génisses engraissés jusqu’à l’âge de 3 ans en moyenne. Parmi les jeunes femelles et mâles, certains sont sélectionnés pour le renouvellement du troupeau (30 %).

Elevage laitier :

Les veaux sont élevés en majeure partie pour la production de veaux de boucherie (55 %), c’est notamment le cas des veaux mâles ; les autres veaux (25 %) sont élevés pour la production de viande bovine (jeune bovin, bœuf, génisse et vache). Parmi les jeunes femelles, certaines sont sélectionnées pour le renouvellement du troupeau (20 %).

Les élevages laitiers sont composés de races mixtes et laitières. Arrivées au terme de leur production de lait, les vaches de race laitière ou mixte sont commercialisées pour leur viande après une période de préparation appelée « engraissement » qui dure 2 à 4 mois : elles sont alors appelées vache de réforme et représentent plus de la moitié de notre consommation de viande bovine.


Elevage des veaux

Elevés jusqu’à 5 à 6 mois en France, parfois 8 mois dans d’autres pays européens, le veau de boucherie est issu des élevages laitiers dans la majorité des cas et des élevages allaitants dans une moindre mesure. En effet, en élevage laitier, environ 55% des veaux sont destinés à la production de veaux de boucherie contre environ 4% en élevage allaitant.

Il existe deux modes d’élevage en France :

• Les ateliers spécialisés accueillent la grande majorité des veaux, essentiellement issus du troupeau laitier. De nombreux éleveurs se sont spécialisés dans ce mode d’élevage qui demande une grande technicité. Ce mode d’élevage est présent sur l’ensemble du territoire national avec une forte prédominance « historique » dans les bassins laitiers de l’ouest (Normandie, Bretagne, Pays de Loire).  Environ 6 000 ateliers de plus de 25 places fournissent près de 85% de la production annuelle de viande de veau de boucherie.

• Le « Veau sous la mère » représente un peu moins de 10% de la production annuelle de viande de veau de boucherie. Il s’agit des veaux qui tètent le lait de leur mère jusqu’au sevrage. Ce mode d’élevage traditionnel est particulièrement présent dans le Sud-ouest de la France (Aquitaine, Limousin, Midi-Pyrénées).

veau sous la mere