Les races bovines françaises

Présente partout en France, et solidement implantée en Amérique Latine, la race Normande a démontré ses fortes capacités d'adaptation. Elle est réputée pour ses caractéristiques laitières et les qualités fromagères de son lait.

Elle s'impose donc comme la première grande race laitière française pour la richesse de son lait en matière grasse et en protéines, tout en permettant de réaliser un bon produit viande (boeufs, taurillons, vaches de réforme).

Elle doit son nom à sa région d'origine, la Normandie, basse et haute, qui elle-même le doit aux "hommes du Nord", ces Vickings venus de Scandinavie avec, peut-être, ses ancêtres.

C'est une race de grande taille, facilement reconnaissable à sa robe tricolore : le blanc, le blond et le fauve bringé, leur combinaison pouvant donner une grande diversité de robes. Sa tête est blanche avec des lunettes autour des yeux et son mufle est tacheté.

Poids des taureaux adultes : 1 000 à 1 200 kg Poids des vaches adultes : 700 à 800 kg Hauteur moyenne au garrot des vaches adultes : 140 cm

Effectifs : 448 291 vaches dont 251 739 contrôlées.

Qualités maternelles / bouchères

? Poids de carcasse :
   - taurillon 16 - 18 mois : 350 - 380 kg                                        
   - vache de réforme : 320 - 370 kg

Qualités laitières

? Production adulte moyenne : 240 144 vaches contrôlées - 7 530 kg en 341 jours
? Taux : TB 42,9 ‰, TP 34,5 ‰

*bringé : se dit de la robe d'un bovin quand elle porte des bandes ou rayures de poils noirs.